Pourquoi je ne monterai jamais sur le dos d’un éléphant ( et pourquoi vous devriez absolument faire pareil )

 

 

Il y a quelques mois de cela, j’ai eu la chance de m’envoler pour l’Asie, plus précisément la région de Phuket en Thaïlande. À travers toutes les activités proposées comme le snorkeling, les visites en mer, la farniente, la randonnée, la découverte de la culture asiatique et autre, l’une des activités les plus prisées de ce continent est, bien entendu, les tours à dos d’éléphant.

 

balade-a-dos-delephant.jpg

Alors bien-sûr, je sais, ça semble plutôt cool comme ça, l’idée de visiter la jungle sur le dos d’un de ces gigantesques pachydermes et de se prendre en selfie, histoire d’actualiser un peu ses photos Instagram ou de changer sa photo de profil pour rendre jaloux les autres. Et lorsque je vous vois faire ça depuis mes réseaux sociaux, sincèrement je ne vous en veux pas parce que moi aussi un jour, j’ai pensé à cela de manière tout à fait innocente. Mais maintenant je sais. Et vous devriez savoir aussi.

On pourrait très bien se dire « Un éléphant est bien plus fort qu’un chameau, un dromadaire ou un cheval, et pourtant tout le monde le fait, alors c’est quoi le problème ? » J’avoue moi-même m’être posé la question autrefois. 

Seulement, j’ai fini par me rendre compte que tout cela n’avait rien à voir avec une question de poids. Le vrai problème c’est que contrairement à eux, l’éléphant est un animal sauvage. Un animal sauvage qui peut s’avérer extrêmement dangereux ! L’éléphant se place en effet devant le requin, le loup et même le lion avec un quota de 100 à 600 morts par an. De par sa force et sa taille, il faut donc bien se douter que les méthodes de dressage employées sur les éléphants sont bien différentes de celles employées sur des animaux domestiques. 

Pour faciliter le processus de dressage, les éléphants sont souvent pris en charge par des dresseurs dès qu’ils sont petits ( 1-2 ans ). Étant donné la forte demande d’éléphanteaux qui s’accroît d’années en années et bien que cela soit illégal, beaucoup sont capturés en milieu sauvage et comme l’éléphant est un animal très protecteur envers ses bébés, l’adulte qui tente de s’y opposer est très souvent, lors de ces captures, lâchement abattu.

 

1004684_635429449808788_233959789_n

 

Ce qui suit la capture de l’éléphanteau ne s’apparente pas à un simple dressage animal mais à une véritable torture physique et psychologique en subissant le rituel du « Phajaan »

Le Phajaan est un très vieux rituel selon lequel, l’esprit et le corps de l’éléphant peuvent être séparés. C’est un processus de plusieurs étapes qui vise à casser l’esprit de l’éléphant et à se soumettre totalement à l’homme. L’éléphant est d’abord mis en cage, privé de nourrir, tenu par des liens pour qu’il ne puisse pas dormir et battu sur des endroits sensibles avec une sorte de crochet dont je publie une photo ci-dessous.

 

elephant-training-programs-cover.png

 

Il y a ici idée de conditionnement absolu. C’est un peu le même principe que Watson et l’expérience du Petit Albert que j’avais étudié en licence de com : Le psychologue avait d’abord présenté une petite souris blanche à l’enfant. Jusqu’à ce moment, le garçon se réjouissait de la présence de l’animal. D’un autre côté, lorsque Watson frappait deux bâtons de métal ensemble afin de créer un son fort, celui-ci paniquait et se mettait à pleurer. Ainsi, lorsque le jeune garçon s’approchait pour jouer avec la souris blanche, Watson frappait les deux bâtons et l’enfant se mettait à pleurer. En agissant de la sorte de façon fréquente et répétitive, Watson créait chez l’enfant une peur envers la souris blanche. Après un certain temps, l’enfant craignait la souris blanche et pleurait lorsqu’elle s’approchait de lui. Pour l’éléphant, c’est un peu pareil, mais en pire.

 

Bien entendu, il ne s’agit pour l’éléphant en aucun cas d’une expérience mais bien d’un acte de torture et de soumission volontaire et brutale. Le but est de relier dans l’esprit de l’animal, le fruit de sa désobéissance à cet objet ainsi qu’à la souffrance qui l’accompagne. Il saura donc que s’il ne se soumet pas totalement, il sera puni et violemment battu.

 

04141466613599.jpg

 

Lorsque les dresseurs estiment que l’âme de l’animal a quitté son corps, ils lui laissent un peu de répit après une longue semaine sans manger, sans boire et sans dormir.

 

 Environ 50% des éléphants ne survivent pas à ce traitement †

 

(3).jpg

 

On pourrait croire alors que le calvaire de l’éléphant s’arrête ici mais ce n’est pas le cas. Souvent, comme une piqûre de rappel, le dresseur se servira discrètement de l’outil de torture sur un endroit sensible tel une plaie ouverte, pour rappeler à l’animal que le cauchemar peut reprendre s’il n’obéit pas.

Lorsque je vois des photos de gens sur les réseaux sociaux ou même en vrai à dos d’éléphant, je ne leur en veux pas, ils ignorent tout. Personne ne peut se douter de tels actes de barbarie envers un animal pourtant si respecté en Asie dans les temples et les croyances religieuses. Mais il est important que le message soit véhiculé au plus de gens possibles afin de stopper tout ça. Depuis quelques années déjà, plusieurs personnes se battent pour lutter contre ces traitements inhumains.

C’est le cas de Lek Chailert, la femme qui murmurait à l’oreille des éléphants.

 

Lek-Chailert-photo.jpg

Fondatrice du parc naturel des éléphants « Elephant nature park » qui est un centre de refuge et de sauvetage pour éléphants fondé en 1996 et situé dans le district de Mae Taeng, en Thaïlande.

Ce refuge a pour but de venir en aide à tous les éléphants en difficulté. En effet, grâce aux visiteurs et aux dons privés, la fondation peut s’occuper de 67 éléphants aujourd’hui et possède par ailleurs, un site internet

« Ils ont tous subi de mauvais traitements » explique Lek, la fondatrice du refuge, « Et quand ils arrivent, ils pensent que tous les hommes sont mauvais mais maintenant, ils nous acceptent, car nous ne les battons pas, nous ne faisons que leur donner de la nourriture »

Elle a, au fil du temps, noué avec ses éléphants, une relation extraordinaire. Au milieu du troupeau, elle est comme un membre de la tribu parmi les hommes. Elle veut convaincre les parcs d’abandonner les tours à dos d’éléphant. Et certains ont décidé de se mettre dans ses pas.

 

 

Et vous, quand sera votre tour ?

 

 

 

img-20222351456

 

 

 

 

 

Les lieux incontournables à visiter à Phuket

 

 

Le 24 avril dernier 2016, j’ai eu la chance de m’envoler à Phuket, en Thaïlande. Contrairement à la plupart des gens, je n’ai pas suivi le cursus de base qui consiste à d’abord aller dans la capitale, Bangkok, puis à descendre vers le sud de la Thaïlande en alternant Phuket, Krabi et autres îles paradisiaques. La première raison en a été le budget : J’avais peur que cela me revienne trop cher ! Au final, je suis plutôt satisfaite de mon choix puisque je peux dire que j’ai eu la chance de voir pratiquement l’intégralité de ce qu’il y avait à voir à Phuket. Si j’y réfléchis, je préfère n’avoir vu qu’un seul endroit en Thaïlande pour le moment mais de l’avoir vraiment exploré et découvert ! Entre dépaysement spectaculaire et déception, voici les lieux que j’ai pris le plus de plaisir à voir à Phuket :

 

 

The Big Bouddha

29257643_10215974080362432_64863820169871360_n

 

Situé au sommet d’une colline de 380 mètres, le Big Bouddha de Phuket est le plus gros de Thaïlande. Il offre une vue sur 360° et est très facilement accessible en taxi si vous ne souhaitez pas le visiter via une excursion. Le Bouddha Géant de Phuket, dédié à Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX de Thaïlande, le roi actuel) en l’honneur de son 80ème anniversaire, mesure 45 mètres de haut avec une circonférence de 25 mètres à sa base. Il est recouvert de 135 tonnes de marbre blanc de Birmanie. L’entrée est gratuite mais il est obligatoire d’avoir les jambes et les épaules couvertes pour y entrer. Bien qu’il y est beaucoup de monde et que le site soit en travaux depuis plusieurs années, il offre une vue imprenable sur toute l’île et est imprégné d’une ambiance relaxante et sereine. Petit point bonus : À l’entrée de l’intérieur du Big Bouddha, il est possible de participer à une récolte de fonds ayant pour but de réaménager le Big Bouddha ( l’extérieur étant désormais terminé, l’intérieur des salles doit quand à lui, encore être réaménagé ) en achetant des fragments de pierre et en écrivant ce que l’on veut dessus. Ces derniers serviront par la suite de structure sur les murs du site. Une manière de faire parti pour toujours de ce lieu d’exception à la fois touristique et mystique.

 

Mon avis personnel : « J’ai beaucoup aimé la messe des moines qui était un véritable moment de méditation à qui s’y intéressait un minimum. La vue était exceptionnelle, bien qu’il y ait beaucoup de monde à l’heure ou j’y suis allée, le site contient plusieurs recoins ou il est possible de se poser face à la vue et de se détendre un peu à l’écart du tourisme. Les Thaïlandais sont très respectueux envers leurs croyances et leurs rites »

 

 

Temple Chalong

29257623_10215974070122176_462275653715099648_n

 

appelé le « Wat Chalong » ou de son véritable nom « Wat Chaitararam » Ce temple est le temple Bouddhiste le plus grand, le plus important et le plus visité de Phuket. Il est une halte très intéressante sur le chemin qui mène au site du « Big Bouddha » Il fut construit au début du 19ème siècle. L’entrée est gratuite et le temple, haut en couleurs. Il est possible de visiter l’intérieur du temple principal ou les Thaïlandais déposent en offrande de l’encens, des fleurs de lotus et des feuilles d’or sur les statues qui s’y trouvent ( attention de bien penser à prendre quelque chose pour couvrir vos épaules et vos jambes ! )

Mon avis personnel : « Lors de mon séjour à Phuket, je suis allée deux fois sur ce site et j’ai vraiment énormément apprécié la beauté des temples du site, surtout la première fois ou j’y suis allée au coucher du soleil. Les couleurs, les statues, l’odeur de l’encens, les moines… On ressent ici le mystique de l’endroit mais également l’attachement du peuple Thaïlandais pour leur dieu »

 

 

Réserve de Khao Phra Thaeo

29244234_10215974081522461_7602229299470401536_n

 

Si vous êtes adeptes de nature et d’aventure, je ne saurais trop vous conseiller d’aller passer une journée voir quelques jours dans la réserve de Khao Phra Thaeo. Situé au Nord de Phuket, ce parc national s’étend sur 23 kms² et protège de nombreuses espèces animales en voie de disparition sur l’Île. Il s’agit d’un lieu adéquat pour faire une randonnée à pied. Il est également possible de faire des randonnées à dos d’éléphant mais étant contre ça, je ne le vous recommanderai pas ( pensez à lire mon article sur pourquoi ne faut-il plus monter sur le dos des éléphants ) Ce parc est un véritable lieu de détente pour les amateurs de nature ou vous trouverez calme et sérénité. En plus de cela, le parc est également un centre de réhabilitation donnant des soins ainsi que des traitements aux Gibbons. En effet, ces dernières années en Thaïlande, la population sauvage des gibbons a terriblement souffert du braconnage des bébés, vendus en toute illégalité comme animaux de compagnie, de l’exécution des mères férocement protectrices, sans parler des gibbons domestiqués qu’on abandonne ou tue parce qu’ils sont devenus agressifs à l’âge adulte. Le projet mis en pratique dans le Parc National tend à sauver ceux qui ont été abandonnés en leur réapprenant à vivre dans un environnement sauvage. Nul doute que vous trouverez ce projet fascinant, et vous pourrez participer à la réussite de ce projet de réhabilitation, le seul de ce genre dans le monde, en achetant des T-shirts, en parrainant un gibbon ou en faisant des dons tout en profitant de la beauté du parc.

29243977_10215974077082350_3019535929493684224_n29250007_10215974080842444_5938618217520955392_n29197192_10215974070282180_8126337316718379008_n

 

Mon avis personnel : « J’ai adoré ! Je suis le genre de personnes à vouloir m’isoler totalement dans la jungle et c’est ce que j’ai ressenti en m’éloignant dans les sentiers battus. Ma déception a été de n’y passer que très peu de temps et je compte bien un jour y retourner et y passer quelques jours, et pourquoi pas peut-être voir en chair et en os une des espèces rares habitant les lieux »

 

 

 

Les plages de l’Île

 29197297_10215974075882320_7870686135817601024_n-1

Je ne peux bien évidemment pas faire un article sur les lieux incontournables de Phuket sans vous parler des plages de l’Île !! Et ce qu’on peut en dire, c’est qu’il y a un large éventail de choix à votre actif : Rawai beach, Patong, Kamala, Nai Harn, Ya Nui, Kata Noi, Kata Yai, Karon Beach, Bang Tao, Nai Yang… La liste est très longue. Et je n’ai même pas cité les plages se trouvant aux alentours de l’Île !!! Chacune de ses plages a sa particularité et si vous souhaitez savoir laquelle vous conviendra le mieux, je vous conseille vivement de louer un scooter durant une journée voir plusieurs ( cela dépendant du temps que vous passez à Phuket ) et ainsi de faire le tour des plages de l’île. C’est ce que j’ai moi-même fais durant mon séjour et je n’ai sincèrement pas été déçue, ayant la liberté de circuler ou bon me semblait, d’éviter les bouchons sur certaines routes mais aussi de faire de sacrés économies ( Le scooter avait été loué à mon hôtel et coutait 300 bahts la journée )

29250044_10215974080442434_9017968747796758528_n29214569_10215974067682115_488187230066573312_n29214778_10215974076802343_6514202822265798656_n29213989_10215974076682340_6010174584580472832_n29216197_10215974075922321_1165595527895580672_n29216097_10215974080762442_5978731756071682048_n

 

Mon avis personnel : « En règle générale : Subjuguée. Bien que cela dépende des plages, évidemment. Je n’ai, par exemple, absolument pas aimé la plage de Patong, qui était pleine à craquer de monde. C’est vraiment le genre de lieux à éviter !! Pour ce qui est du reste, j’ai grandement apprécié. Avec une très grosse préférence pour la plage de Kamala Beach ou j’ai pu passé une journée, étant donné que je séjournais là-bas, et à la plage de Laem Sing qui est très discrète et petite, mais qui ressemble à une crique. L’eau y est bleue, il n’y a pas beaucoup de mondes, il y a beaucoup de palmiers, il y avait de belles vagues !! ( Pour les amateurs de vague comme moi, c’est clairement le paradis ! ) Elle est visible d’un point de vue se situant sur le bas côté de la route entre Kamala et Surin. Sinon très clairement difficile à trouver, je suis d’ailleurs tombée dessus totalement par hasard, mais bon, tant mieux d’un côté, comme ça, elle n’est pas submergée et polluée par une tonne de population à la fois ! »

 

 

Phi Phi Island

29249676_10215974441291455_8573166949482102784_n

 

 Bon, effectivement ce n’est pas à Phuket… Mais je devais citer Phi Phi Island parce que quiconque allant séjourner sur l’île de Phuket se doit d’aller au moins une fois voir ce lieu que tout le monde connaît et qui est un peu l’emblème de la Thaïlande. C’est vrai, n’avez-vous jamais essayé de taper le mot  » Phuket  » dans Google et de voir vous sortir pleins de paysages de ce lieu paradisiaque ? Moi si, et ça a d’ailleurs été mon fond d’écran pendant près d’un an. Bref, je m’éloigne du sujet… Phi Phi Island se divisent en deux îles : Phi Phi Don et Phi Phi Leh et se situe dans la mer Andaman à environ 50 kilomètres au sud-est de Phuket, dans la province de Krabi. Pourquoi y aller ? Mais c’est très simple ! Ce lieu comporte certains des plus beaux paysages de la planète. La plage de Maya Bay qui s’y situe est d’ailleurs connue dans le monde entier pour avoir été le lieu où a été tourné le film « La plage » avec Leonardo di Caprio. Avec ces hauts turquoise, Phi Phi est l’endroit idéal pour les adeptes de snorkeling mais également pour les passionnés de photographie !!

 

29257677_10215974441171452_2451778988545146880_n29258485_10215974442171477_234242933593735168_n29197249_10215974437971372_7456926265174392832_n29197039_10215974436851344_2379461845338554368_n29196852_10215974442091475_8430439903426248704_n29187153_10215974436931346_1145055697205985280_n29186895_10215974437131351_7091961728434438144_n29216849_10215974437891370_8711829212719218688_n29214894_10215974436771342_4163349298819366912_n29186883_10215974441891470_2589383607495688192_n

 

Mon avis personnel : « Mon avis sur le sujet est malgré tout assez partagé… Si je devais vous donner mon avis en me basant uniquement sur les paysages du lieu… Fantastique. C’était véritablement un de mes rêves d’y aller. L’eau était bleue comme jamais encore je ne l’avais vu ( et pourtant, j’habite en Corse, l’eau turquoise ici, ce n’est vraiment pas ce qui manque !! ) et ce qui m’a le plus impressionné étrangement ce sont les immenses pierres / montagnes, je ne sais pas exactement comment nommer cela. Toutes ces grandes façades rocheuses dont nous sommes entourés, c’est tellement spectaculaire que j’en avais le souffle coupé. Le réel problème du lieu, ce sont les gens. Il y a trop de gens. Vraiment. Impossible de faire une photo correcte de la plage de Maya Bay sans être infectée de centaines de touristes avec bob et claquettes. Quand à la fameuse « Monkey Beach » ( bien que je ne pense pas que ce soit la vraie plage de ce nom qu’on nous a fait voir… ) déception n’est même pas le bon mot, je dirais plutôt horrifiée… Une minuscule crique avec quelques singes et surtout énormément de déchets. Je ne dis pas tout ça pour démotiver les gens à l’idée d’y aller mais si vous le faites, je vous conseille plusieurs choses : Y aller avec des gens locaux qui contre une certaine somme, peuvent vous y amener avec leur célèbre bateau de pêche, cela est beaucoup plus typique et original. D’y aller très tôt ou alors au coucher du soleil, voir de passer une nuit sur l’Île, afin d’éviter l’affût de touristes aux heures de pointe. SURTOUT de respecter un minimum la faune et la flore de ces îles et de penser à ne laisser aucun déchet parce que sincèrement, après ce que j’ai pu voir, ce sont des choses auxquelles je fais extrêmement attention maintenant. Ce lieu est magnifique, ne le polluez pas, ne le détruisez pas. »

 

 

Phuket Town

29214004_10215974446091575_1084553742742716416_n

 

 

La capitale de la province de Phuket. Elle est devenue le centre administratif de l’île et compte environ 63.000 habitants. Avant de partir en Thaïlande, j’avais jeté plusieurs coups d’oeil sur les sites et j’avoue que les avis à son sujet étaient partagés. Certains en disaient que c’était un régal architecturale et culturel et qu’il fallait absolument y aller, d’autres ont trouvé ce lieu dénué d’intérêt et conseillait de l’éviter. J’y suis toutefois allée et ait été agréablement surprise. Bien que ce lieu n’est effectivement rien à voir avec d’autres lieux tel que Patong ou Kamala, l’architecture de la ville et ces rues sont magnifiques. Contrairement au reste de l’Île, j’ai senti ce lieu plus… naturel. Pas de tourisme de masse, un marché local avec des fruits de toutes les couleurs et des choses à manger délicieuses ( rien que d’y penser, j’ai faim.. ) un petit restaurant très sympathique ou nous avons mangé un plat typique pour l’équivalent d’1,50€ , ainsi que des maisons de style sino-portugais, des façades de maison avec une inspiration très chinoise, beaucoup de décorations. Dans les rues de la ville, les bâtiments sont alignés et colorés de différents couleurs très vives, ce qui donne un aspect très original à cette ville souvent délaissée. Le lieu est à la fois charmant et reposant pour toute personne qui s’y aventure et qui souhaite approfondir l’aspect historique et culturel de l’île.

29214768_10215974437771367_2415042153282535424_n29214264_10215974438091375_7968353997071319040_n29186726_10215974446251579_6568221424811507712_n29257809_10215974076042324_176100088702042112_n29186979_10215974446211578_720145911073734656_n29196418_10215974441251454_4683419320959631360_n

 

 

La baie de Phang Nga

29214980_10215974070682190_673767617260945408_n

 

 Située à 90 km au nord de Phuket Town, est célèbre pour ses nombreux pitons calcaires recouverts d’une végétation dense. Des grottes naturelles y ont été creusées par la mer et son visitables en kayak. Jean Boulbet dans son livre  » De palmes et d’épines  » décrit la baie comme l’un des plus beau endroits de la planète et ajoute que cette dernière s’est vraiment surpassée dans l’agencement de ses décors. L’endroit est également très connu pour son rocher et l’île de James Bond Island, qui porte ce nom pour s’être fait connaître du public dans le film  » l’Homme au pistolet d’or « 

29244777_10215974070882195_3510754706391564288_n

 

Mon avis personnel : « Nous sommes partis très tôt le matin en bateau et durant le trajet, les paysages étaient à couper le souffre, entre pitons de calcaire et mangrove ( je mourrais d’envie d’aller m’y faire un petit tour de canoë ) il y avait vraiment de quoi être dépaysé par l’endroit et comprendre Monsieur Jean Boulbet !! Nous avons ensuite visité le village musulman. Il s’agit d’un village de pêcheur en plein milieu de l’eau. Les toits des maisons étaient colorés et les habitants très accueillants, donné à l’endroit une atmosphère particulière malgré le surcroit de touristes, bien malheureusement. Puis visite sur l’île de James Bond Island et vue sur le rocher. L’île est absolument PLEINE À CRAQUER de gens ! Le mieux est donc, comme pour Koh Phi Phi d’y passer quelques jours afin de pouvoir visiter ce lieu magnifique et de ne pas se sentir oppressé par tant de monde. Il m’a été toutefois facile en escaladant un peu de me trouver un coin calme à l’abris du monde alentour. Endroit donc qui mérité pleinement sa réputation de lieu paradisiaque. Mais contre-coup de sa célébrité, l’endroit est ultra-touristique »

 

 

Bien qu’il y est d’autres nombreux lieux à explorer et visiter, voici ce qui est, en mon sens, les lieux incontournables de Phuket. Malgré certains aspects très touristiques des lieux que j’ai pu citer dans cet article, il n’en reste pas moins des endroits que j’ai eu plaisir à voir et donc je me souviendrai toute ma vie. En espérant qu’il en soit un jour de même pour vous !

 

 

Et vous, vous êtes déjà allés en Thaïlande ?

MY BUCKET LIST : 69 CHOSES À FAIRE AVANT DE FINIR VIEILLE FILLE ET MANGÉE PAR SES CHATS

Après avoir passé grand nombre de lunes à réfléchir au premier article de mon blog, et n’ayant pas vraiment d’inspiration, je me suis dis « Pourquoi ne pas commencer par une petite réflexion personnelle ? A quoi penses-tu en ce moment ? » Et il s’avère qu’en ce moment et depuis un moment déjà d’ailleurs, ayant enchaîné les déceptions amoureuses, j’ai finalement accepté, à l’ombre d’un comptoir de bar avec un bon verre de rouge en mai, l’idée que j’allais probablement finir vieille fille et dévorée par mes milliers de futurs chats. Donc aujourd’hui et pour commencer les débuts de ce blog sur une note d’humour, j’ai décidé de vous présenter : 

 

 

Les 69 choses à faire avant de mourir vieille fille et mangée par ses chats !

 

 

1- Faire une ascension du Mont Everest ( Envisageable une fois que je me serais mise au sport et que j’aurais arrêté de fumer )

2- Aller à Maya Bay( Fait durant mon voyage en Thaïlande en avril 2016, c’était merveilleux même si c’était blindé de monde )

3- Nager avec des dauphins( Au Mexique en 2015, et c’était de la grosse grosse merde )

4- Publier un livre ( De toute la liste, c’est bien mon plus grand rêve )

5- Sauter en parachute ( Histoire de vaincre par peur du vide )

6- Manger dans tous les Hard Rock Café du monde ( 139 HRC dans 59 pays, c’est jouable )

7- Aller sur la grande muraille de Chine ( Je me suis toujours demandée comment elle se terminait )

8- Voir la comté en Nouvelle-Zélande ( Parce que c’est beau et que le prix de l’immobilier y est très rentable )

9- Nager avec des requins ( Pour l’adrénaline que ça procure )

10- Atteindre le Macchu Picchu au lever du soleil ( Parce que j’ai toujours rêvé d’aller au Pérou et de visiter la civilisation Inca )

11- Aller sur un site Maya ( Chichen Itza en avril 2015 )

12- Caresser et prendre un selfie avec un kangourou ✓ ( Fait en Australie en mai 2018 )

13- Passer quelques jours à Yosemite ( Les paysages sont incroyables, je rêverai d’y aller seule avec un sac à dos )

14- Visiter Antelope Canyon ( C’est tellement beau et tellement surréaliste )

15- Aller au grand Canyon( Fait durant l’été 2014 )

16- Monter au sommet de l’Empire State Building ( Et surplomber tout New-York tel Blair Waldorf )

17- Passer une nuit à Las Vegas entre amis ( Et ne plus me faire nexter par le serveur pour un cidre cette fois parce que je serais MAJEURE )

18- Participer au Spring Break de Cancun ( Parce que je resterai toujours une fétarde )

19- Randonnée jusqu’à The Rainbow Mountain ( Encore une merveille de la nature à voir absolument de mes propre yeux )

20- Voir le rocher Uluru en Australie  ( Mon troisième plus grand rêve, qui s’est réalisé le 31 mai 2018 ❤❤)

21- Voir les pyramides d’Egypte ( Car l’Egypte antique m’a toujours énormément intéressée )

22- Dormir sur un bungalow sur pilotis en Polynésie-Française ( Aé, qui dirait non à ça. Il n’y a pas de mal à aimer le luxe parfois )

23- Voir un ping pong show ( A voir une fois, mais pas deux.. )

24- Manger des insectes( Des petits grillons. Et ça a un goût de pistache. J’ai aussi gouté des vers au paprika et c’était immonde mais c’était plus à cause du paprika que du ver )

25- Passer une nuit dans la forêt d’Aokigahara au Japon ( Forêt du suicide au Japon. Histoire de voir si je peux y survivre une nuit ou si je finirais dans une vidéo de Logan Paul )

26- Faire une expédition en Antarctique ( Histoire d’avoir vu tous les continents et parce que celui-ci est complètement oublié )

27- Visiter le parc d’Harry Potter aux USA ( Sérieusement qui n’en rêve pas ? )

28- Faire du canoë dans les mangroves ( Je trouve ça tellement stylé )

29- Faire un trek dans la jungle ( Sans l’affût de touristes autour de moi , pitié !)

30- Faire un tour du monde ( Deuxième plus grand de mes rêves )

31- Voir une aurore boréale ( Dans un pays froid comme la Norvège, l’Alaska ou l’Islande, c’est tellement beau à voir )

32- Rouler sur la route 66 ( J’ai roulé sur la route voisine juste à côté mais alors vraiment JUSTE à côté, on s’est complètement trompé de route )

33- Faire un safari ( Je rêve d’aller au Kenya depuis toujours mais cela est fort onéreux hélas )

34- Prendre un vrai petit-déjeuner américain dans une petite ville Américaine ( C’était à Sedona en Arizona dans un petit restaurant typique et je me suis cassée le ventre. Tellement que j »en ai été malade d’ailleurs, mais osef c’était trop bon ! )

35- Vivre une expérience de survie ( J’ai toujours voulu participer à Koh Lanta ou apprendre les pratiques de base à connaître lorsqu’on est seuls en pleine nature. C’est intéressant et puis si ça peut t’empêcher de crever aussi pourquoi pas… )

36- Me retrouver face à un animal dangereux en pleine nature ( C’était encore à Sedona et c’était un puma. Le guide avait expliqué qu’il  ne fallait pas escalader les montagnes à cause des animaux dangereux : Pumas, fourmis de feu et serpents mais je ne comprenais rien à l’anglais du coup je l’ai fais quand même. Il était assez loin mais j’ai pas pris le risque qu’il se rapproche. Je me suis mangée en courant dans la descente aussi, c’était drôle mais ça fait mal )

37- Visiter les lacs d’Alberta au Canada ( Et y faire du kayak. La couleur de l’eau de ces lacs est tellement belle. Et le Canada est tellement vaste et il y a tant de nature à découvrir )

38- Vivre dans un pays étranger ( Vivre différemment, tout laisser derrière soi… tout recommencer à zéro )

39- Changer de couleur de cheveux ( J’aime bien ma couleur mais j’ai toujours voulu avoir les cheveux auburn )

40- Bosser pour un magazine de presse voyage ( Le métier de mes rêves )

41- Fêter Thanksgiving ( Dans une typique famille Américaine aux USA comme dans les films et séries )

42- Faire une expérience de spiritisme ( Et pouvoir parler à ma grand-mère )

43- Voir le cœur en Nouvelle-Calédonie ( Qu’est-ce que c’est beau ça aussi )

44- Camper une nuit en Bolivie ( Hôtel 5 millions d’étoiles )

45- Réaliser le rêve de quelqu’un d’autre( Ma moman que j’ai amené aux Etats-Unis )

46- Pique niquer sous les cerisiers en fleurs au Japon ( J’ai une grande passion pour les cerisiers alors que je trouve les cerises dégueulasses, allez comprendre… )

47- Voir la forêt de Yakushima au Japon ( Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est la forêt dans « Princesse Mononoké » )

48- Dormir dans un hôtel atypique ( Du style cabane dans les arbres, une bulle transparente, au dessus du vide…)

49- Se faire tatouer ( Plusieurs idées en tête mais pas encore décidée sur quel tatouage me faire, quel tatouage je pourrais être sûre de toujours aimer dans 50 ans )

50- Voir les 7 merveilles du monde ( J’en suis à trois pour le moment, plus que 4 ! )

51- Passer la saint valentin en Italie ( Fait à Florence en 2015 )

52- Me prendre la cuite de ma vie à mon enterrement de vie de jeune fille ( J’ai toujours une bonne raison pour boire )

53- Aimer sincèrement quelqu’un de passionné par le voyage comme moi ( L’espoir fait vivre… )

54- Faire du bénévolat dans un village africain ( Voyager et en même temps me préoccuper de quelqu’un d’autre que de moi-même… )

55- Survoler la grande barrière de corail ( Pour faire bisquer les gens sur Instagram ) second degré

56- Apprendre le langage des signes ( Petite lubie depuis que j’ai vu la famille Bélier, ce film était super nul mais ça serait cool de savoir le pratiquer )

57- Aller à Universal Studio ( Je n’avais jamais été dans un parc d’attraction aussi bien, mention spéciale pour Jurassic Park dont je chéris tous les films de tout mon coeur depuis toujours )

58- Voir le lieu de tournage de ma série préférée( Wisteria Lane à Universal Studio. Et oui j’ai pleuré comme un bébé )

59- Partir dans un autre pays du jour au lendemain sur un coup de tête ( Londres en automne 2015. J’ai dû vendre un rein pour payer mon billet retour. Heureusement ce n’était pas le mien )

60- Me marier ( Histoire de partir en lune de miel, un voyage en plus ça ne tue pas )

61- Divorcer ( Parce que sinon le titre de cet article n’aurait plus aucun sens )

62- Avoir un furet ( Parce que c’est trop mignon. Et j’aurais aussi peut-être un enfant, voir deux, mais quitte à choisir je préfère le furet )

63- Etre demoiselle d’honneur à un mariage ( & faire un discours de la honte sur de sombres cuites de soirée)

64- Passer une nuit au camping de l’horreur ( Camping de type survival situé à Los Angeles et clairement je rêve de passer une nuit blanche là-bas )

65- Faire un road trip ( Avec ma vieille 206 toute déglinguée mais que j’aime tant )

66- Trouver un trèfle à 4 feuilles ( Je suis une fille superstitieuse qui fuit les miroirs brisés et les pains retournés sur les tables )

67- Apprendre le mandarin ( Je dois en être à environ 2% pour le moment )

68- Etre hypnotisée ( Et je ne parle pas ici de l’hypnose bidon de l’abruti d’escroc de l’émission sur TF1 )

69- Eradiquer tous les chats ( Histoire d’être quand même vieille fille mais d’avoir une mort un peu plus digne )

 

 

En ayant jeter un coup d’oeil à d’autres bucket-list sur Internet, je me suis rendue compte que je n’étais pas spécialement originale mais quoi qu’il en soit, je m’en fiche. Je n’en ai pas mis 100 parce que je n’ai souhaité mettre que des choses que je voulais réellement faire du plus profond de mon être et que je barrerai certainement un jour ( sauf le dernier, évidemment, j’aime trop mon chat pour ça ✌ ) J’aimerais beaucoup aller dans l’espace ou gagner au loto mais j’aime garder une certaine part de lucidité. J’espère que cette liste vous a plu. N’hésitez pas à commenter si vous avez vous aussi fait une de ces choses pour me donner vos impressions. 

 

 

 

☞ Et toi là, t’aimerais faire quoi ?  ☜