Partir en Australie avec China Southern pour moins de 600e ! Avis et conseils

 

 

Hello tout le monde !

 

img_7615

Pour ceux qui me suivent ou qui me connaissent, vous savez qu’il n’y a pas longtemps, j’ai eu la chance de partir quelques semaines en Australie pour rendre visite à ma cousine qui est en work holiday visa depuis septembre !

 

Je rêvais d’aller dans ce pays depuis toujours je crois. D’ailleurs dans le fond, qui n’en rêve pas, sérieusement ?!

 

Désert de sable rouge, kangourous et koalas trop mignons, surf sur des plages de rêve, grande barrière de corail et poissons de toutes les couleurs, jungles tropicales et opéra emblème du pays-continent… C’est quand même un lieu incontournable à voir une fois ( bon bien plus étant donné sa superficie ) dans sa vie.

 

J’avoue avoir un milliard de choses à dire sur ce voyage, ce que j’y ai vu et j’ai donc une bonne poignée d’articles en retard à écrire mais aujourd’hui, cet article ne sera pas consacré sur l’Australie en elle-même mais plutôt sur la manière dont je m’y suis rendue.

Il faut dire que même si je rêvais d’y aller, l’Australie était pour moi un rêve lointain, presque inaccessible que je pensais réaliser un jour si je travaillais et que j’avais des gros moyens parce qu’un vol aller-retour coûte en moyenne entre 1000 et 1200 euros. Ce qui équivaut à un salaire mensuel. C’était beaucoup trop cher pour moi.

 

 

Mais alors, comment est-ce que je suis partie ?

Environ 6-7 mois avant mon départ, je cherchais donc des billets pour partir en Australie. Qantas, Emirates, Etihad, Air Austral, Air France, Cathay… Tout y est passé. J’ai testé plusieurs comparateurs de prix et je suis finalement tombée sur une compagnie que je ne connaissais pas : « Air China ». Un aller-retour fin mai pour 780 euros. Je commençais à reprendre espoir.

Malheureusement, je me suis rendue compte que 70 pourcents des commentaires de cette compagnie étaient très mauvais, ce qui m’a un peu dissuadé de partir. Peut-être que tout ce serait bien passé pour moi mais je ne regrette pas mon choix car…

Mon intérêt s’est un peu plus porté sur les compagnies chinoises et c’est finalement comme ça que je suis tombée sur « China Southern Airlines »

Cette compagnie est basée à Canton ( Guangzhou ) et est depuis 35 ans, la première compagnie aérienne de République populaire de Chine. « Fin 2013, China Southern enregistrait un total de 11 millions d’heures de vol opérées en toute sécurité, la meilleure performance réalisée en matière de sécurité aérienne par une compagnie aérienne chinoise »

Et surtout, le prix était beaucoup plus rentable qu’avec Air China : 680 euros pour un aller Paris-Melbourne avec escale de 3h à Canton et retour un mois plus tard Sydney-Paris ( toujours la même escale )

Le problème c’est que cette compagnie ( et toute personne la connaissant et s’étant déjà renseigné sur elle sera d’accord avec moi ) avait énormément d’avis négatifs sur Trip Advisor et d’autres sites. Pas autant qu’Air China mais bien 40% voir la moitié…

 

download

 

 

Pourquoi est-ce que je suis partie quand même ?

Alors j’ai finalement bel et bien pris cette compagnie durant la période du Black Friday qui n’est pas uniquement un bon plan sur les vêtements et la nourriture mais également sur les billets d’avion, bateaux… Mon vol aller-retour pour l’Australie m’a donc coûté… 580 euros.

 

J’ai finalement décidé de faire abstraction sur les commentaires pour plusieurs raisons :

  • Je pense que les gens qui ont eu une « bonne expérience » durant un voyage, que ce soit avec un avion, bateau, logement ou une activité, ne penseront pas forcément à aller mettre un commentaire sur internet. Du moins, je ne l’ai jamais fait. Au contraire, je ne l’ai fais que lorsque ça s’est mal passé pour mettre les autres en garde.
  • La majorité des commentaires négatifs tournaient autour de la même chose : « La bouffe est dégueulasse », « Les hôtesses sont désagréables », « L’avion a eu du retard » : Alors par où commencer ? En ce qui concerne les gens qui voyagent en classe affaire ou en première classe, je comprends totalement ce genre de commentaires parce que tu payes quelques milliers, tu as quand même le droit à un minimum de politesse et à un plat décent. Mais en ce qui concerne la classe éco, mesdames, messieurs, si vous n’êtes pas contents, allez donc prendre un vol à plus de 1000 euros !!! Parce que désolé mais pour 700 euros de moins par rapport au prix initial, l’hôtesse peut même me mettre une claque, ça m’est égal ( j’abuse un peu mais bon c’est pour dire que c’est le cadet de mes soucis ) Je ne dis pas que les gens en classe éco doivent être traités comme la dernière des m….. , simplement qu’à un prix aussi bas, il faut arrêter de se plaindre de banalités pareilles.Franchement, vous préférez un vol à 500 euros même si la nourriture est mauvaise et les hôtesses pas souriantes ou un vol à 1200 euros avec une nourriture potable ( parce que en avion et en classe éco, c’est jamais la folie ) et deux-trois sourires d’une hôtesse que tu reverras jamais de ta vie ?! Entre les deux, j’ai fait mon choix.

 

Avant le voyage :

Alors comme dit un peu plus haut, mon escale de l’aller à Canton devait durer trois heures, environ 2 mois avant le départ, j’ai reçu un mail m’expliquant que mon vol devant faire Canton-Melbourne avait été annulé et remplacé par un autre vol le même soir à 21h soit… 15h d’escale. Autrement dit une éternité. J’ai téléphoné à la compagnie et suis tombée sur un homme qui m’a expliqué que au-delà de 8h d’escale, j’avais droit à une chambre d’hôtel à leur frais et « pas besoin de visa » donc au final ça m’a même arrangé, je pourrais manger, me doucher, dormir un peu.

 

China_Southern_Airlines_Airbus_A380_Zhao-1-1200x640

 

Le voyage :

Finalement, le 20 mai arrive enfin. Je prends le bus direction l’aéroport Charles-de-Gaulle. J’arrive trois heures en avance comme à chaque vol à l’étranger, n’ayant pas réussi à m’enregistrer en ligne. Je regarde le tableau d’affichage géant de l’aéroport, le vol n’a aucun retard et est toujours prévu pour 12h25. Je vais au comptoir d’enregistrement. Tout se passe très bien, la dame qui m’accueille est très polie, je m’assure bien que j’ai droit à maximum deux bagages en soute pour le retour, j’y ai effectivement droit ( ce qui est un super avantage que n’ont pas toutes les compagnies ) elle me donne mes deux billets, comme ça je n’ai plus qu’à embarquer lorsque je partirai de Canton. Je pense à m’acheter des sandwich, gateaux et une bouteille d’eau afin de ne pas mourir de faim ou de soif durant les 12h de vol puisque les commentaires disaient que la nourriture était infâme.

12h00, je peux enfin embarquer. Une fois dans l’avion, je jette un petit coup d’oeil, l’avion est un airbus A330-200, il a l’air propre, pas vraiment différent d’une autre compagnie ( à part que tout est en chinois ) j’ai une tablette pour regarder des films. L’avion ne décolle qu’avec quelques minutes de retard, ce qui est normal pour les grands avions.

 

36254284_10216795113047736_6339856471789928448_n

 

Je vais un peu accéléré la cadence parce que le but c’est pas de raconter ma vie en détail : Alors bilan de ce premier vol ? La nourriture ( que je mets en photo ci-dessous mais dont on ne voit pas le plat principal parce que je suis bête ) était… très bonne.

 

img_3752.jpg

 

Entrée : Une salade de carottes râpées, choux blancs et concombre avec une tranche de rôti.

Plat principal : Du bœuf en sauce avec du riz blanc.

Dessert : Muffin au chocolat

Ainsi qu’un petit pain et du beurre.

Bien-sûr, ce n’était pas un repas gastronomique et c’était moins bon qu’en restaurant mais pour le moment, à l’heure actuelle, c’est le plus bon repas que j’ai mangé dans un avion, je ne sais pas quelle sauce ils mettent dans leur viande mais c’était super bon. Et pourtant, je suis très difficile niveau plat.

Niveau hôtesses : elles passaient très souvent avec le chariot pour nous donner à boire et elles étaient très polies et souriantes. Elles ne comprennent pas très bien l’anglais ( ou du moins mon accent ) parce qu’elles se sont trompées plusieurs fois dans ce que je voulais boire mais enfin voilà, rien de dramatique elle m’a servi du vin blanc au lieu de vin rouge. De ce côté-là, RAS.

Niveau espace :Ayant des problèmes de genoux, je souffre toujours beaucoup pendant les vols long courrier, ça n’a pas été le cas durant celui-ci, j’ai l’impression que les sièges ont beaucoup plus d’espace que d’autres compagnies

Niveau divertissement : Plusieurs films récents en français : Pitch perfect 3, Jumanji, Black Panther. Le temps est passé vite.

Juste avant d’arriver, deuxième plateau repas :

 

IMG_3754

 

Plat principal → Nouilles et porc. Passable mais pas dégueu. Une salade de fruits. Un croissant. Un petit gâteau St-Michel au chocolat. Très acceptable.

Lorsque j’arrive à Canton ( avec de l’avance ) je passe la douane qui me dit que j’ai droit à une chambre d’hôtel ( à partir de là, il faut suivre c’est compliqué )

Je fais donc le tour sur la gauche pour aller voir une femme qui me tend un papier où je dois marquer tous mes renseignements. Elle le récupère ainsi que mon passeport puis elle revient me voir et me dit d’aller à un kiosque. Donc je repasse une douane. Là je suis un peu perdue donc je demande mon chemin heureusement je comprends assez bien l’accent chinois lorsqu’ils parlent anglais. J’arrive à un comptoir où une femme me montre plusieurs hôtels sur un IPAD et me demande de choisir. Je choisis le « HJ Grand Hotel », elle me donne un badge à coller sur mon pull puis j’attends une trentaine de minutes qu’une navette vienne nous chercher.

 

HI126837271

 

En ce qui concerne l’hôtel proposé par la compagnie, il est un vieux et sombre, ce n’est pas celui que je choisirai pour un voyage, bien évidemment, mais il est tout à fait acceptable après 12h d’avion. La chambre possède un grand lit, la clim, la douche et même une baignoire.

 

HI126837213

 

 

Après 8 bonnes heures de sommeil, retour de la navette à 18h devant l’hôtel pour me ramener à l’aéroport. Passage à nouveau par la douane puis attente dans la salle d’embarquement pour mon second et dernier vol.

 

IMG_3807IMG_3806IMG_3810

 

J’ai eu un peu plus de chance au niveau des sièges durant ce vol parce que j’étais en bout de siège et que j’avais les deux de libre sur ma gauche donc largement de quoi m’allonger si je souhaitais dormir, ce que j’ai fait d’ailleurs, faut pas se gêner. Au niveau de la tablette, celle-ci était beaucoup plus sophistiquée et il était possible de sélectionner la langue « Français » contrairement au premier vol. Au niveau de la nourriture, toujours du même avis : Le plat principal → Du riz, du porc en sauce et du radis noir était très bon. Avec ça, m’a été servi un gâteau de style éponge qui était bon sans plus et le pain-beurre habituel. Je n’ai pas goûté à la salade de concombre, j’ai horreur de ça.

 

IMG_3808

 

Étant donné que c’était un vol de nuit une fois encore, l’avion est rapidement plongé dans le noir et est très calme. Les hôtesses passent souvent et sont toujours très aimables. Au matin, juste avant d’atterrir, on nous sert un second plateau pour petit-déjeuner, à base de spécialité chinoise que je connais absolument pas : Alors la grosse brique sombre était à la viande et était très bonne, la pâte blanche n’était pas très bonne, la petite jaune je dirais était à la saucisse et était ma préférée, le dernier tout en bas à droite à la crevette et était passable.

 

IMG_E3812

 

L’avion arrive à l’heure. Une fois sortie de l’avion, je me dirige dans la direction des « Baggage Claim » et bien que j’attende une petite demi-heure, ma valise est bien arrivée à destination et est en très bon état.

En ce qui concerne le vol du retour, je n’ai pas non plus de point négatif à émettre à l’exception du vol Sydney-Canton qui a eut deux heures de retard et qui est parti à 12h30 au lieu de 10h40. Bon, bah ça arrive. J’ai même eu la chance d’être assise à la sortie de secours ( super pour l’espace pour mes jambes ) et côté hublot ce qui m’a donné une belle vue de Canton de nuit ( il faut savoir que j’étais tellement épuisée que j’ai quand même guetté la Tour Eiffel pendant 15 minutes avant de me souvenir que j’étais en Chine haha ) et une belle vue de Paris le lendemain ( cette fois je l’ai bel et bien vu ) Au niveau de la nourriture, toujours plus ou moins la même chose : De la purée, le bœuf en sauce que j’adore. Un yaourt. Le pain-beurre habituel. Je n’ai plus de photo après ça parce que les chinois à côté de moi me regardaient bizarrement et parce que tout simplement j’ai dormi durant les 12 h sans manger. Arrivée à Paris sans encombre et valises bien arrivées à destination et dans un bon état.

 

36225281_10216795068726628_8080303681146191872_n

 

Conclusion

Alors, après ce long récit plein de détails ( désolé je me perds un peu dans ce que je raconte très souvent ) mais c’est ce que j’aurais aimé trouver sur les avis afin de me rassurer avant le départ.

J’ai énormément appréhendé ces vols avec la compagnie « China Southern » étant donné tous les avis négatifs que l’on peut trouver sur TripAdvisor. Alors je ne contredis en aucun cas les plaintes de ces pauvres gens qui n’ont simplement pas eu de chance. Je pense que malheureusement parfois, la malchance nous guette et la compagnie n’est pas forcément à mettre en cause. En ce qui concerne ceux s’étant plaint de la nourriture et c’est bien ce qui est revenu le plus souvent : On ne va pas se mentir, bien-sûr que certaines choses étaient dégueulasses. Mais encore une fois : C’est de la nourriture d’AVION. En toute honnêteté et en tant que personne objective et très compliquée au niveau de la nourriture, je le dis et le redis : J’ai été très agréablement surprise par les plats servis à bord qui étaient largement meilleurs qu’avec d’autres compagnies que j’ai prise pour mes précédents voyages et qui avaient bien meilleure réputation.

Je pense qu’il s’agit d’une compagnie qui gagne vraiment à être connue même si je pense que je n’aurais pas pu voyager à un prix aussi bas si elle n’avait pas eu une si mauvaise réputation sur les avis des internautes.

Je répète : J’ai voyagé en Australie pour 580 euros.

 

Mes conseils de voyage pour avoir le meilleur prix et passer le voyage le plus agréablement possible :

 

  • Se renseigner sur les comparateurs de prix et sur les jours les moins chers
  • Ne jamais passer par une agence de voyage en ligne, il vaut toujours mieux passer directement par la compagnie
  • Ne jamais prendre un billet dans la précipitation ! C’est ce que j’avais fais pour le Mexique et au final deux jours plus tard le prix était descendu de 100 euros…
  • Toujours se renseigner sur les prestations offertes par la compagnie
  • Ne pas non plus prendre son billet au dernier moment cela dit, les prix sont doublés
  • Prendre son billet, si cela est possible, durant le Black Friday, beaucoup de gens l’ignorent mais c’est un très bon plan et ça m’a permis d’économiser 100 euros
  • Toujours prendre une assurance de voyage en cas de problème, modification, annulation ( je ne l’ai pas fait pour ce vol et je remercie le ciel que tout ce soit bien passé parce que ça aurait été compliqué de retrouver un billet aussi peu cher )
  • Prévoyez toujours de la lecture ou de quoi vous occuper
  • Prenez votre chargeur et un adaptateur dans votre sac cabine, on ne sait jamais ce qui peut arriver et c’est toujours bien d’avoir Google Traduction avec soi.
  • Prévoyez également de la nourriture et de l’eau, histoire de ne pas mourir de faim ou de soif, c’est long les trajets d’avion parfois

 

Pour finir, je vous recommande donc très franchement cette compagnie très rentable pour vos voyages en Asie et en Océanie. Il n’y a pas longtemps, j’avais vu un billet pour le Japon à 450 euros mais peut-être les prix ont-ils augmenté depuis. Je ne le regrette absolument pas, je la prendrais sûrement à nouveau et la recommande à 200%.

 

J’espère que ce post aura été utile pour des personnes qui, comme moi, se sont posés beaucoup de questions sur cette compagnie.

 

 

À bientôt pour un prochain article sur mon voyage en Australie 

espaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespaceespace

5 parcs naturels idéaux pour du hiking

 

 

Qui dit retour du printemps, dit également retour des beaux jours et donc retour du hiking que j’aime beaucoup pratiquer en Corse ( et qui n’est d’ailleurs pas en reste pour ça ) Voici à travers le monde, 5 parcs incontournables, qui selon moi, sont à visiter et idéaux pour les amateurs de hiking !

 

 

 

Le parc national de Banff, Canada

751638BD-AA80-4D83-BB7F-F74F6F30FC51

 

Si le continent Canadien est connu pour abriter quelques-uns des plus beaux paysages au monde, le Parc National de Banff en est un exemple indétrônable. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ce sont 6 641 km² de montagnes rocheuses, de glaciers, de sources thermales, forêts, lacs ou encore rivières que l’on y trouve, sans compter les innombrables espèces d’animaux qui y vivent. Avec ses lacs aux eaux émeraude, ce n’est pas pour rien que cette région soit l’un des lieux les plus emblématiques de tout le Canada.

 

 

Le parc national de Yosemite, USA

0568723C-8D96-41CB-898D-CC164A926A60

 

Au cœur de la Californie, le parc national de Yosemite, avec ses vallées suspendues, ses cascades innombrables, ses lacs de cirque, ses dômes polis, ses moraines et ses vallées en U, permet d’observer toutes les formes d’un relief granitique façonné par les glaciations. S’étageant de 600 à 4 000 m d’altitude, il abrite en outre une flore et une faune extrêmement variées.

 

 

Le parc national de Kakadu, Australie

FEB1E43C-57CC-4ED1-BABE-6FF6FF43FFBD

 

Le parc national de Kakadu, situé à 2h30 environ de la ville de Darwin en Australie, est un magnifique parc naturel possédant une multitude d’espèces animales typiques. Les aborigènes ont laissé ici de nombreuses peintures rupestres et une grande partie du parc leur appartient. On passe d’un paysage tantôt de jungles tropicales, tandis de zones marécageuses, tantôt de canyons, cascades incroyables. Beaucoup de films y ont d’ailleurs été tournés comme notamment le célèbre « Crocodile Dundee » ou encore du moins connu film d’horreur « Solitaire » ( qui m’a fait découvrir ce parc pour la première fois )

 

 

Le parc national de Vatnajokull, Islande

E779097B-7CA6-42C1-A7A7-93E72949A274

 

Étant donné la difficulté à prononcer ce nom, vous aurez tous bien compris que ce petit coin de paradis glacial se situe… en Islande. Il s’agit de la plus grande calotte glacière d’Islande et de la deuxième plus grande d’Europe. Le Vatnajökull se trouve dans le sud-est de l’Islande. Avec sa surface d’environ 8.390 km2 ( équivalente à la Corse ), 8 % de la surface de l’Islande disparaît sous sa calotte. De multiples chutes, des prodigieuses cascades, de magnifiques grottes de glace… Un parc à couper le souffle.

 

 

Le parc national de Plitvice, Croatie

1AB540B4-6205-4F4E-820A-878EC1C13EBA

 

Au sein de vallées encaissées ou très larges, les Plitvika Jezera sont une succession de 16 lacs qui tombent en gradins sur environ 130 m de dénivelé, dans un environnement totalement préservé. Le tout entouré d’épaisses forêts de sapins, d’épicéas, de hêtres et d’érables. En plus vous croiserez ici aussi des animaux rares, comme des loups et des ours, des cerfs et des blaireaux. Un paradis sur Terre, plus précisément en Croatie.

 

 

Et vous, quels sont vos parcs favoris ?

 

 

 

 

10 plages paradisiaques dont vous ne voudriez jamais partir ( sauf si vous n’aimez pas la plage )

 

 

Ah ! Même si voyager est pour moi un mélange de culture, de nature et de découverte, il faut avouer que certains jours, il n’existe rien de mieux que de lézarder sur le sable chaud, en se faisant griller sous un soleil torride au son des vagues ?! Ces 10 sensationnelles plages du bout du monde vous donneront de fortes envies de farniente !

 

 

Maya Bay

1DCCE7F7-D2E9-4A32-9F0A-2940E941B27B

On ne présente plus la plage de Maya Bay, connue grâce au film « La plage » avec Leonardo di Caprio et Guillaume Canet. Cette plage est située au Sud-Est de l’île de Koh Phi-Phi Ley, à l’abri de magnifiques criques rocheuses la rendant presque invisible au passage des bateaux.

 

Whitheaven

82B766AC-E9A1-4754-9073-40259097DCE8

Comme son nom l’indique, ce paradis blanc est une plage d’Australie située dans le Queensland sur l’île de Whitsunday, dans la mer de corail. Le sable de Whitehaven Beach est l’un des plus blancs au monde. Il n’accumule pas la chaleur et a une consistance ressemblant à une poudre fine. Les extrémités de la plage, bien que plus fréquentées, valent vraiment la peine, notamment Hill Inlet au nord de Whitehaven. Vous y trouverez un système de rivière se faufilant entre de larges bancs de sable et des sommets distants à l’horizon.

 

Matira

743CD601-2253-44E2-A032-252D2D22E3B6

À la vue de cette magnifique plage située à Bora Bora, en Polynésie Française, il y a de quoi en rester bouche bée par tant de beauté. Grande plage de sable blanc, eau turquoise phosphorescente, quelques raies qui se baladent, des poissons, de très bons snacks pour déjeuner.

 

Navagio

51AE1D51-037C-4B59-945A-74A7568BC379

ou Baie du Naufrage, a été nommée plus belle plage de toute la Grèce et à la voir, on comprend pourquoi, n’est-ce pas ? Il faut ajouter à la beauté de cette plage un facteur particulier : Il y a un grand bateau qui se trouve sur la plage. Ce serait en fait l’épave d’un navire de contrebandier du nom de Panagiotis. La plage de Navagio possède aussi les surnoms de baie des contrebandiers et plage des Naufragés.

 

 

Atoll Ari

41D6CBE8-4246-43BC-A046-B940CFA61D3F

S’il existe un paradis du snorkeling sur terre, il se trouve peut être aux Maldives. L’atoll Ari, reconnu comme l’un des deux meilleurs atolls de l’archipel pour la plongée (avec l’atoll de Baa), n’échappe pas au cliché : vous y attendent un lagon aux eaux chaudes et cristallines, des plages de sable fin d’un blanc immaculé et des palmiers à perte de vue. De quoi se prendre pour Alexis Ren le temps de quelques minutes.

 

 

Île Aitutaki

3E4EBE4A-2B55-48AC-B339-8A61EE1534A2

L’île de Aitutaki est située à 45 minutes de vol et à 220 km au Nord de Rarotonga. Vous êtes face à un paysage polynésien typique. Aitutaki est partiellement volcanique, mais également pour partie constituée en atoll. Une île « principale » est baignée par un immense lagon entouré par de nombreux îlots inhabités appelés « motus », et des plages désertes. Naturellement romantique et détendue, Aitutaki attire les couples et tous ceux qui recherchent le calme et l’isolement. Même pour les plus blasés d’entre nous, difficile de résister devant tant de beauté. C’est l’archétype de l’île de rêve, un immense lagon translucide parsemé d’îlots de sable blanc où oiseaux et amoureux cherchent un refuge.

 

 

Île Marieta

81D666E2-344C-4896-9CC3-7E9636A02E07

Direction le Mexique, près de Puerto Vallerta pour découvrir la Playa del Amor, la sublime plage cachée des îles Marieta, aussi connue sous le nom de Hidden Beach Marieta. Dans un cratère à ciel ouvert et baignée de soleil, cette plage a été créé artificiellement par l’explosion d’une bombe qui aurait explosé par erreur à cet endroit lors d’essais militaires. En effet, les îles Marieta est une ancienne zone militaire devenue un parc national marin protégé grâce notamment au commandant Jacques Cousteau qui s’est servi des media en 1960 pour faire pression sur le gouvernement mexicain.

 

 

Lindquist Beach

8D3BFDDB-3B2E-4437-8B85-5862F0A2E653

A St Thomas dans les îles Vierges, la mer des Caraïbes prend une belle couleur qui se fond avec celle du ciel et ça en est troublant de beauté !

pesonne ne captera. Je suis ligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera.

Plage de Praslin

BF6434EE-F7FC-4A47-A543-85C08E01C28A

L’île de Praslin, connue pour ses magnifiques plages, se situe à 36 km au nord-est de l’île principale de Mahé, ce qui représente 45 minutes de trajet en bateau ou 15 minutes en avion. Imaginez-vous si peu de trajet pour aller à la rencontre du « repos bien mérité » sur les plus belles plages du monde, il serait bien inutile de s’en priver, n’est-ce pas ?

espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera.

Plage de Copperfield

5F4B9C61-8F75-4D29-BCE7-F785225AA269

De tous les endroits dans le monde qu’il faudrait avoir vu avant de mourir, les Bahamas figurent bel et bien dans ce top 10 ! Eau turquoise, mer chaude et limpide, sable blanc immaculé et soleil toute l’année… Situé dans l’archipel des Bahamas, Musha Cay est une bande de sable isolée dans la mer des Caraïbes. Inaccessible me direz-vous ? Bon ok vous n’avez pas tort, car pour accéder à ce petit bout d’Eden il faudra débourser 50 000 dollars la nuit ! Car Musha Cay c’est l’île privée du célèbre magicien David Copperfield, qui n’accueille que les fortunés, les peoples et les riches hommes d’affaires ! La vie est troop injuste 😦

espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne 

Et vous, quelle est votre plage favorite ?

espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera. Je suis obligée de faire ça parce que sinon les photos sont collées en espérant que personne ne captera. Je suis